Maison Sociale Kamonyi


Le village de Kamonyi est situé à environ 30 km au sud-ouest de Kigali. Il y a une vingtaine années, la missionnaire laïque suisse, Anne Marie Steiner, a construit ici une maison pour offrir un foyer et des soins médicaux minima aux personnes atteintes de maladies mentales, principalement quelques femmes avec leurs enfants. - Les malades mentaux n'ont pratiquement aucune chance dans la société rwandaise, car leur souffrance et leurs limitations ne sont pas comprises. Il existe une clinique psychatrique aux environs de Kigali. Néanmoins, les patients sans argent ni assurance maladie sont exclus de tout traitement. C'est là qu'intervient la «Maison Sociale Kamonyi».

 

Refuge pour les exclus

Aujourd'hui, la maison est gérée par Mme Vénéranda Ufitwenaryo. Elle a elle-même vécu la dépression nerveuse comme conséquence tardive du génocide de 1994, comme aussi la discrimination sociale qui s'en suit. Aujourd'hui, elle se consacre entièrement aux soins des malades mentaux. Vénéranda accueille une quinzaine de personnes, principalement des femmes, certaines avec leurs enfants . Certains orphelins trouvent également un abri chez elle. Vénéranda aide ces exclus avec de la nourriture, des vêtements, des médicaments et les frais de scolarité pour quelques enfants. Dans son engagement elle est conseillée par le personnel de la clinique psychiatrique de Kigali. Les médecins lui font entièrement confiance. Vénéranda soutien également une cinquantaine de personnes malades des environs. Celles-ci reçoivent des soins ambulatoires.

 

Engagement en périphérie de la société

La «Maison Sociale Kamonyi» est un projet privé. Elle ne reçoit aucune aide de l'État ou de l'Église - à l'exception de dons sporadiques. Le manioc, le maïs et les haricots, qui constituent la nourriture de base des rwandais, sont cultivés par les patientes elles-mêmes ce qui permet une certaine autosuffisance. La vie quotidienne se déroule donc à un niveau fort simple. Mme Vénéranda lutte constamment pour trouver les moyens de fournir les services de base. - Après une évaluation et une visite sur place, CHN a décidé de soutenir la «Maison Sociale Kamonyi».